Terroirs Et Millesimes

Edition du 28/02/2017
 

CHATEAU DOYAC

Sommet

Château DOYAC

“Ma philosophie, précise Max de Pourtalès, est ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire... mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins de Bordeaux...


À l’origine, je travaillais sur les marchés financiers en Allemagne, puis en France dans une banque privée, nous raconte Max de Pourtalès. Ma femme pensait épouser un banquier et trois mois après notre mariage, nous sommes venus vivre dans le bordelais. La banque allemande pour laquelle je travaillais fermait son agence à Paris, le mari de ma mère m’a proposé de venir travailler avec lui à Bordeaux. Dans la famille, nous avons toujours eu des caves et de belles bouteilles, je suis un vrai passionné, et n’ai pas hésité à 30 ans à quitter Paris pour apprendre le métier du vin et vivre à la campagne. J’ai donc fait mes premières armes au Château de Malleret où j’ai appris le métier, repris des études de viticulture pour parfaire ma formation. Nous avons acheté la propriété en 1992 car Château Doyac avait un très joli terroir argilo-calcaire, et c’est ce qui m’a plu d’emblée. Le vignoble compte 34 ha plantés (80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon). Sur ce type de sol, le Merlot convient très bien. J’adore les vins de la Rive droite donc j’ai plutôt envie de faire un vin chaleureux plutôt qu’un Médoc trop fermé. Cela correspond à mon goût ! Je privilégie le fruit, la fraîcheur, un vin facile à boire assez jeune sans avoir à attendre 10 ans avant de l’apprécier. Nous avons entrepris de rénover les vignes et les bâtiments en construisant des chais parfaitement adaptés et suffisaient spacieux pour travailler dans les meilleures conditions. Nous avons des cuves inox thermorégulées, vinifions avec les conseils de Éric Boissenot, un super œnologue, avec qui je partage la même compréhension du vin. Nous menons le vignoble en lutte raisonnée avec des engrais bio.?Mon épouse Astrid travaille avec moi. Elle faisait du théâtre à New-York, adore vivre à la campagne, et nous ne sommes qu’à une heure de Bordeaux et tout près de la mer. Pour la qualité de vie et m’adonner à mes autres passions, le surf et le polo, c’est parfait. Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 30 ha. Nous avons construit un nouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques, opérationnel pour accueillir le 2011. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en barriques et peut-être arriver à 100% de bois neuf en fonction des millésimes. Nous sélectionnons des barriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop les arômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et un encépagement bien adapté, 70% Merlot et 30% Cabernets, donnent des vins très concentrés et assez souples, très charmeurs, aux arômes de fruits persistants. Le 2010 est sans doute le millésime que j’ai le mieux réussi depuis le début de mon installation. Aussi bien en concentration, qu’en structure, en fraîcheur et en finesse. Le 2010, qui a bénéficié d’un élevage de 30% en barriques neuves, présente une couleur très foncée, encore plus soutenue que le 2009. La trame des tanins est très serrée. Nous avons battu des records d’IPT (indices de polyphénols totaux), de 85 pour des Merlots, ce qui est rare. La très belle vendange était homogène aussi bien pour le Merlot que le Cabernet-Sauvignon. Nous avons commencé les vendanges le 5 octobre pour les terminer le 20. Les rendements étaient plus faibles qu’en 2009. Les deux millésimes étant assez similaires, ce qui les différencie, c’est une plus grande acidité dans le 2010. Les rendements sont un peu plus faibles, les baies étaient petites donc nous avons obtenu un rapport peau-jus très faible. Nous avons récolté de tous petits raisins avec des peaux épaisses, nous n’avons fait aucune saignée en cuves, c’était parfait. Beaucoup de matière donne un vin volumineux en bouche, de très belle garde. Le 2010 est vraiment un vin extraordinaire, et le 2011, est dans la même lignée, ce qui est très encourageant. Notre terroir s’exprime de mieux en mieux chaque année. Depuis que nous avons repris en 1998, nous avons dû replanter en plus grande densité à l’hectare et nous choisissons les meilleurs porte-greffes. L’âge moyen du vignoble est de 18 ans et chaque année nous améliorons la qualité des vins grâce à cela. En 2011, nous avons attendu fin septembre pour vendanger à parfaite maturité et cela a été un élément clé. Nous avons réussi à maîtriser la vigueur de la plante, grâce à un travail en amont. Les raisins étaient d’un état sanitaire parfait, bien mûrs. Le 2011 est l’année du Cabernet-Sauvignon, les raisins magnifiques apportent de la structure au vin qui a une belle couleur, et se rapproche du 2010, mais avec un degré d’alcool moins important. En 2010, nous étions à 14,5°, en 2011 nous obtenons 13,5°, ce qui est plus équilibré et classique pour un vin du Médoc. Le 2011 est un millésime idéal en restauration, agréable à déguster dans sa jeunesse, avant le 2010. Pour moi, l’élevage représente 50% de la réussite du vin. Nous prenons les meilleures cuves pour élaborer Château Doyac élevé 12 mois en barriques. Esprit de Doyac, le deuxième vin est très charmeur avec 100% de Merlot. Il est élevé en cuves, un peu moins structuré, plus gourmand, plus rapide à boire, d’un excellent rapport qualité-prix. Je poursuis ma démarche qualitative. Nous avons fait énormément de travaux au niveau de la vigne et récoltons les fruits de nos efforts, le vin devient meilleur millésime après millésime, c’est un challenge particulièrement gratifiant pour nous.”

   

CHATEAU DOYAC

Max et Astrid de Pourtalès

33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone : 05 56 59 34 49
Télécopie : 05 56 59 74 82
Email : chateau.doyac@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
JURA PLAISANCE
MAISON BLANCHE
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
CORBIN
FRANC-BAUDRON
MOULIN DU JURA
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
BEL AIR
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE
BRANDA
GUIBOT
LA GRAVE LES ROCHERS

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
La CLAYMORE
LA PERRIÈRE
MUNCH
HAUT-PIQUAT
LA JORINE
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

ROC DE BOISSAC
BEL-AIR
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(VIEUX-BUSQUET)

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine BROBECKER


Pascal Joblot a pris la succession de son beau-père Joseph Brobecker. Ici pas d’artifice, on vous recevra à la cave au milieu des fûts. Voilà un excellent Pinot gris 2014, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs, qui est une valeur sûre. Très savoureux Riesling Vendanges Tardives 2011, d’une belle complexité au nez comme en bouche, aux nuances d’agrumes confits et d’aubépine, encore loin de sa maturité, mais déjà délicieux, comme ce Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, aux connotations florales délicates, de bouche onctueuse, très gras, avec ces nuances de fleurs et de miel, qui poursuit sa belle évolution. Joli Gewurztraminer Vieilles Vignes Bio 2015, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, classique et typé. Tout en nuances d’arômes, le Vin d’assemblage cuvée L’Exception 2013, 75% Riesling et 25% Pinot gris Grand Cru, est de jolie robe dorée, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, de bonne bouche parfumée (litchi, rose), ample en finale. Joli Gewurztraminer Bio Vieilles Vignes 2012, corsé, suave et sec à la fois, où s’associent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, un vin tout en bouche. Le Gewurztraminer Grand Cru Pfersigberg Bio 2014 est vraiment excellent, au nez complexe, un vin racé et charmeur, très puissant, avec des notes de fumé bien spécifiques, parfait aussi bien sur des acras de morue que sur une tourte au Munster.

Pascal Joblot
3, place de L'Eglise
68420 Eguisheim
Téléphone :06 87 52 80 72
Email : pascal.joblot@free.fr
Site personnel : www.vins-brobecker.com

FLEURY-GILLE


Une exploitation familiale et artisanale de 8 ha, située entre rivière et coteaux, dans la vallée de la Marne. Christine et Bertrand Fleury, descendants d’une longue lignée de vignerons (Pierre-Louis Fleury, l’était déjà dans le village de Trélou en 1842) perpétuent ainsi la tradition, tout en y apportant leur personnalité et une touche de modernité dans la commercialisation. Adhérente aux Vignerons Indépendants de France (gage d’authenticité et de savoir faire), la famille Fleury propose aussi d’entrer, le temps d’une journée, dans l’univers du vigneron champenois, en participant aux ateliers “autour du champagne” à la Maison Vigneronne : un cadre idéal pour apprendre de façon ludique l’art de la dégustation.” Leur Champagne cuvée Pierre Louis millésime brut 2006 est vraiment remarquable, tout en arômes, de bouche distinguée où dominent les fruits secs et la pomme, de mousse intense, un Champagne associant puissance, élégance et persistance. Beau Champagne Absolu ultra brut, une cuvée d’une belle harmonie, qui développe des arômes de citron et d’amande, avec cette bouche intense, d’une très belle expression au palais, à prévoir avec un homard ou une tapenade artichaut et avocat. Le brut cuvée Bulles de l’Ovalie, avec des dominantes d’abricot et de tilleul, où s’associent rondeur et distinction, est à la fois fin et bien charpenté, d’une belle finale. Goûtez le brut rosé, de jolie mousse, tendre et suave comme il se doit, qui dégage des senteurs de fraise et d’épices, et le Champagne Carte d’Or brut, avec des notes de fleurs et de pain grillé, de mousse fine, florale, crémeuse, d’une belle ampleur au palais, à déboucher sur une terrine de poissons. Goûtez le brut Grande Réserve, élaboré à partir des trois cépages champenois, aux nuances délicates de noix et de petites fleurs fraîches, qui mêle élégance et vinosité, de jolie mousse.

Christine et Bertrand Fleury
Courcelles
02850 Trélou-sur-Marne
Téléphone :03 23 70 83 99 et 06 25 48 18 91
Email : contact@champagne-fleury-gille.fr
Site personnel : www.champagne-fleury-gille.fr

Château de TARGÉ


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis 2000, label Terra Vitis, organisme indépendant vérifiant le respect de l'environnement suivant : le sol est travaillé et enherbé, le compost a remplacé les engrais chimiques (et ceci depuis plusieurs années) et pas d’insecticides depuis maintenant 10 ans. Si Édouard Pisani-Ferry est dans l’antichambre des Bios, il veut rester pragmatique, d’où l’engagement Terra Vitis. Belle demeure flanquée de 4 tours à flanc de coteau, et un domaine superbement situé sur le coteau particulièrement calcaire qui domine la Loire avec un vignoble de 21 ha en rouge (Cabernet franc), et 3 ha en blanc (Chenin). “Le millésime 2015 est plus tendre, nous explique Edouard Pisani-Ferry, plus gouleyant que le 2014. Belle qualité, quantité raisonnable. Ce sera un vin plus commercial car personnalisé. Ventes en 2016 : le Targé 2014, la cuvée Quintessence 2014, le Ferry 2015, et le Rosé 2015. Depuis l'an 2000, les vins ont obtenu 90 médailles à Angers, Mâcon… et le vignoble Targé a été classé : 1er domaine en haute valeur environnementale pour son respect du sol bio.” Edouard Pisani-Ferry sera secondé en Septembre par son fils Paul. On est bien au sommet avec son Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny Quintessence 2014, où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, un vin riche et rond, charpenté, de bouche puissante, gras et corsé, harmonieux. Le Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny Château de Targé 2014, de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, cerise, pruneaux, truffe, très équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le Saumur blanc Les Fresnettes 2014, élevé en fûts, toujours très expressif de son Chenin, est tout en nuances, très charmeur, d’une grande complexité d’arômes où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits jaunes frais et de bruyère. Le Coteaux-de-Saumur 2011, pur Chenin vendangé très tardivement, élevé une bonne dizaine de mois en fûts, est suave et puissant, d'une très belle finale, parfait avec un foie gras à la confiture de figue ou une feuillantine caramélisée aux poires. Excellent Saumur rouge cuvée Ferry, de couleur grenat intense, ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, un vin typé, corsé mais élégant. Goûtez le Saumur brut rosé, 100% Cabernet franc, au nez concentré où dominent la rose et les fruits à noyau mûrs, particulièrement savoureux comme le Saumur brut blanc, de mousse onctueuse et fine, aux notes subtiles de noix et de narcisse.

Édouard Pisani-Ferry
Chemin de Targé
49730 Parnay
Téléphone :02 41 38 11 50
Télécopie :02 41 38 16 19
Email : edouard@chateaudetarge.fr
Site personnel : www.chateaudetarge.fr

DOMAINE GOURON


Fondé en 1946 par René Gouron, le domaine se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 1980. Désormais, ce sont les petits-enfants Laurent et Stéphane qui vinifient et commercialisent ensemble les vins provenant des 30 ha de la propriété. Le domaine est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaires et argilo-siliceuses, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruitée en plaine et corsée_definition.html"class="lexique" target="_blank">corsée sur les coteaux. Toute l’année un travail important est effectué à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de l’environnement. Les vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Pour Stéphane Gouron, “le 2015 a connu une maturité difficile, c’est un beau millésime prometteur, élégant, de bonne structure, avec une belle qualité quantitative, moins puissant que le 2014. En vente en 2016 : cuvée du Domaine 2014, puis 2015, la cuvée Terroir 2010, puis 2011, la cuvée Vieilles Vignes 2010.” Voilà un superbe Chinon cuvée Terroir rouge 2011, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois, de bonne garde. Le Chinon rouge cuvée Vieilles Vignes 2010, complexe, intense et charmeur, bien typé, est riche en couleur, corsé, bien charpenté, qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche puissante, une réussite certaine. On poursuit avec ce Chinon rouge La Croix Boissée 2009, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent le mûre, la griotte et le poivre, qui poursuit sa belle évolution. Le Chinon rouge 2015 est corsé, très parfumé, un vin qui sent bon la griotte et les sous-bois, à déboucher sur un rôti de porc. Remarquable Chinon La Croix Boissée blanc 2014, pur Chenin, vinifié en barriques sans levures exogènes à température ambiante, de bouche vive comme leur Chinon rosé 2015. flatteur, franc et souple à la fois.

Laurent et Stéphane Gouron
La Croix-de-Bois
37500 Cravant-Les-Coteaux
Téléphone :02 47 93 15 33
Télécopie :02 47 93 96 73
Email : gouron@vinsdusiecle.com
Site : gouron
Site personnel : www.domaine-gouron.com


> Nos dégustations de la semaine

Clos TRIMOULET


Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent donc d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !
“Nous perpétuons la tradition familiale, nous précise Alain Appollot, et privilégions les terroirs. Nous nous investissons beaucoup personnelle- ment pour offrir des vins à des prix très intéressants, notre rapport qualité-prix est imbattable, nous tenons à rester dans cette gamme de prix, c’est notre philosophie au Clos Trimoulet, car nous tenons à ce que le plus grand nombre de consommateurs ait accès à notre vin, à notre appellation de Saint-Émilion Grand Cru. Nous préférons produire des vins de plaisir, nous sommes contre les vins hyper concentrés, notre vin est apprécié et accompagne très bien tout le repas, notre récompense, à nous vignerons, est de voir une bouteille vide, ainsi le vin a plu !
Notre 2014 est encore à l’élevage, nous le mettrons en bouteilles au printemps. Nous sommes très contents de ce millésime. Le vin est long en bouche, bien équilibré, arômes de fruits noirs bien présents, c’est vraiment un vin très aromatique c’est ce qui le caractérise, au joli potentiel de garde, vraiment un très bon vin, une belle réussite. Pour le millésime 2013, nous avons fait une sélection importante, c’est un joli vin plaisir, pas de grande garde, plutôt un vin agréable à déguster dès à présent, très plaisant, qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps. Nous l’avons moins boisé pour respecter l’équilibre du fruit.”
C’est vrai que leur Saint-Émilion GC 2013, d’ailleurs médaille d’Argent Bordeaux, se goûte parfaitement, de robe rubis profond, généreux, un vin persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins fins, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale, à prévoir avec des côtelettes d'agneau aux aubergines frites ou des cèpes à la béarnaise (13,60 €). Remarquable 2012, médaille d’Or Bordeaux, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches (14,20 €).
Le 2011, lui aussi médaille d’Or Bordeaux est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins amples, au nez complexe (violette, fraise des bois), alliant souplesse et charpente, chaleureux (14,50 €). Superbe 2010, médailles d’Argent Concours Bordeaux 2012 et vignerons Indépendant 2010, millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très l’élégance qui dominent. Beau 2009, médaille d’Argent au Challenge international du vin 2011, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, de garde comme le 2008, médaille d’Argent au concours vignerons Indépendants, au bouquet subtil où règnent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure, et je vous incite à le déboucher sur un pavé de bœuf façon Rossini ou des perdreaux aux girolles.
Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, au nez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la Nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apporté à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.”

Guy, Alain et Joël Appollot

Vignobles Pierre REINHART


Une exploitation familiale de 6,5 ha. Vignerons de père en fils, la famille Reinhart est recensée depuis 1732 dans cette localité viticole réputée. On allie ici tradition et modernité en s’efforçant de produire d'authentiques vins de terroirs, tous situés en coteaux à Orschwihr (Coteaux du Lippelsberg et du Bollenberg) et à Guebwiller (Coteaux du Kitterlé et du Saering, les deux classés Grands Crus). La limite structurelle familiale permet aussi à la famille de bien maîtriser le cycle complet de la vigne jusqu'au relationnel avec les clients. Le tout dans le cadre bien raisonné du respect de l'environnement et de la biodiversité propres à ses terroirs. C'est notamment le cas au Bollenberg, site classé Natura 2000 (Réseau européen de préservation de la biodiversité dans les sites abritant faune et flore rares).
Ce Pinot Gris Grand Cru Saering Vendanges Tardives 2007, aux notes d’abricot confit et de fruits secs, très gras mais très vif à la fois, est remarquable par son équilibre et sa richesse au palais, un vin qui poursuit son évolution. Le Pinot Noir Barriques 2011 est de couleur prononcée, aux tanins mûrs, bien corsé, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, de très bonne bouche. Le Riesling Grand Cru Kitterlé 2007, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, est de bouche suave, est un vin de jolie robe dorée (9 €). Le Pinot Gris Cuvée Charlotte 2012 est tout aussi réussi, d’une robe aux reflets or pâle, finement épicé, subtil et suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, tout en persistance (8 €).
Excellent Pinot Noir Vieilles Vignes 2007, où s’entremêlent les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution, parfait sur des gibiers marinés (7,50 € environ). Beau Gewurztraminer Lippelsberg 2011, ample et persistant, au nez envoûtant de pêche et de grillé, un vin riche au nez comme en bouche (8 €). Goûtez le Crémant d’Alsace brut, alliant des notes florales et fruitées, d’une grande franchise au nez comme en bouche, à déboucher sur un tartare de daurade ou un sorbet de framboises au yaourt.

7, rue du Printemps
68500 Orschwihr
Tél. : 03 89 76 95 12
Fax : 03 89 74 84 08
Email : pierre@vignobles-reinhart.com
www.vignobles-reinhart.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine de NIGRI


Un domaine très ancien de 13 ha. Voilà un beau Jurançon blanc sec cuvée Confluence 2014, Gros Manseng, Canaralet et Lauzet, de belle robe pâle, au fruité tendre et discret de pêche de vigne et de noix fraîche, finement épicé, élégant au nez comme en bouche, un vin classique et bien distingué (8,50 €). Le Jurançon Toute une Histoire 2013, Petit Manseng, dense, aux connotations florales délicates, de bouche onctueuse, très gras, avec ces nuances de fleurs et de miel, est particulièrement délicieux, et poursuit sa belle évolution (15 €). 
Le Jurançon blanc sec Pierre de Lune 2013, Gros Manseng et Petit Manseng, de bouche florale, bien classique, finement épicé en finale comme il se doit, long en bouche comme le Jurançon Le Plein de Sens 2013, Petit Manseng, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs (10 €).

Jean-Louis Lacoste

> Les précédentes éditions

Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015

 



Domaine DENUZILLER


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château BELLE GARDE


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Domaine de L'HERBE SAINTE


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Château Les GRAVES de LOIRAC


Domaine CHALET de GERMIGNAN


MÉDOT


Château VIEUX TOURON


Domaine de BARROUBIO


Château HAUT FERRAND


LABBÉ et Fils


Château Les GRAVES


Domaine TOUR SAINT-MICHEL


Château PIRON


COLLET


POL ROGER


De SOUSA et Fils


Château HAUT-LAGRANGE


Maison PETTERMANN



CHATEAU DE BEAUREGARD


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU PONT LES MOINES


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CEDRIC CHIGNARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales