Terroirs Et Millesimes

Edition du 26/01/2016
 

LE FABULEUX CHATEAU CERTAN DE MAY

Exemplaire

Château CERTAN de MAY de CERTAN

Au cœur du terroir le plus prestigieux de Pomerol, le Château Certan de May de Certan atteint les sommets. C’est l'un des vins les plus recherchés de Bordeaux, de renommée internationale. De l’art d’élever un très grand cru, où la quintessence du terroir s’exprime.


Historiquement, le nom du Château est celui d’une grande famille écossaise, installée en France dès le Moyen-Âge, et à Pomerol à la fin du XVIe siècle. La noblesse de cette famille lui permit d’obtenir le fief de Certan par ordonnance royale. Selon les archives locales, la propriété fut la première à être autorisée par le Roi à pratiquer la culture de la vigne à Pomerol. Le domaine fut ensuite partiellement morcelé sous la Révolution, et repris par la famille Barreau-Badar en 1925. Aujourd’hui, Odette Barreau poursuit l’exploitation du vignoble, secondée par son fils Jean-Luc, qui assume les vinifications, son autre fils, Patrick, et sa fille Isabelle. Le Château Certan de May de Certan se situe au sud-est du (très) fameux plateau de Pomerol, les 5 hectares de vignes très anciennes se trouvant plantées sur ce terroir argilo-silicieux qui produit les meilleurs crus de l’appellation. Le vin (2/3 de Merlot, 1/3 de Cabernet franc) est élevé de la façon la plus traditionnelle : une récolte manuelle à parfaite (et tardive) maturité, des fermentations à l’ancienne, lentes et longues, un vieillissement de 20 mois en fûts de chêne, dont 80% renouvelés chaque année..., pour seulement quelque 24.000 bouteilles, et moins selon les millésimes. On comprend mieux pourquoi la commercialisation est confidentielle et la qualité des vins reconnue mondialement. Certan de May de Certan est un très grand cru extrêmement charmeur, puissant, charnu, corsé et souple à la fois, d’une structure de “cathédrale”, d’une grande élégance, très riche en arômes avec cette note de truffe fraîche caractéristique. Un vin à forte personnalité, que l’on reconnait, de très grande classe dont les Barreau peuvent être fiers. Madame Barreau est également propriétaire du Château Poitou, un excellent Lussac-Saint-Émilion, très typé lui aussi, très exceptionnel.
LA QUALITÉ DES MILLÉSIMES 2012 : Couleur profonde avec des reflets violines, nez grillé avec des notes de fruits rouges. Attaque franche, avec de la densité en bouche, des notes exotiques, du gras. Belle longueur en finale. 2011 : Robe grenat aux reflets brillants, nez très fin, épicé, fruits noirs, torréfiés (chocolat-café), bonne attaque, beau volume, tanins frais et croquants. Finale longue et soyeuse. 2010 : belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair. 2009 : belle couleur profonde, nez fruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale. 2008 : d’une opulence et d’une concentration remarquables, des flaveurs exotiques de café, de tabac et de petits fruits juteux et mûrs, c’est un Certan intense et puissant très plaisant et onctueux en bouche. 2007 : Le nez est un cocktail de fruits noirs tels que la mûre ou la cerise. La bouche est dense, charnue et sucrée, la trame tannique donne à ce vin une élégante puissance avec une finale fraîche et longue. 2006 : robe rubis, on retrouve au nez des notes d’épices et de tabac. Un millésime dans la lignée du 2005. Tanins soyeux sans agressivité, la finale est très longue et onctueuse, à boire avant le 2005. 2005 : d’une robe sombre au nez marqué par des notes de cuir et d’épices avec une belle fraîcheur. Un vin charnu, plein, de bonne structure, d’une finale soyeuse et longue avec beaucoup de complexité.

   

LE FABULEUX CHATEAU CERTAN DE MAY

Famille Barreau

33500 Pomerol
Téléphone : 05 57 51 41 53
Télécopie : 05 57 51 88 51
Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
e_languedoc_roussillon.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
ÉTANG DES COLOMBES (bl)
GRAND CAUMONT
GRAND MOULIN
MARTINOLLE-GASPARETS
CASCADES (bl)
SPENCER LA PUJADE
LONGUEROCHE
CAMBRIEL (bl)
MATTES-SABRAN
TRILLOL
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
FABAS (bl)
BERTRAND-BERGÉ
PÉPUSQUE
COUPE-ROSES
ROUDENE
BARROUBIO
CLARMON
HERBE SAINTE
VIEILLE (PSL)
PECH-D'ANDRÉ (bl)
CAVAILLES
CLOS CENTEILLES
GRAND GUILHEM
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
MIRE-L'ÉTANG (bl)
MAS DU NOVI
PEYREGRANDES (F) (bl)
SAINT-MARTIN-CHAMPS
VALAMBELLE
ARGENTIES
CLOTTE FONTANE
ESTABEL CABRIÈRES
FAMILONGUE
GUIZARD
CAVE ROQUEBRUN
CROIX CHAPTAL
REYNARDIÈRE (F)
ARGENTEILLE
BOUSQUETTE
CLOS BELLEVUE
L'ESCATTES
SAUVAIRE
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
CASA BLANCA
DAUMAS-GASSAC (bl)
MAIRAN
DOMAINE DE BELLEVUE
MAS ROUS
TERRES DE MALLYCE
BARTHE
Mas de MADAME
MOULINES
SERRES (Malepère)
PLAINE-HAUTE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
FONTSAINTE
GRAND-ARC*
CANOS*
VIGN. CAMPLONG*
(BORDE-ROUGE)
ROQUE-SESTIERE
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
AGEL*
ENTRETAN*
LA GRAVE (bl)*
PIQUE PERLOUP (bl)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
COSTEPLANE
METEORE (F)*
FONTAINE-MARCOUSSE
MADURA
MAS de CYNANQUE*
GALTIER*
GRANDES COSTES*
PECH DE LUNE
(MAS NUY)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
LE SOULA*
(CLOS SAINT-GEORGES)
COUME DU ROY
GRESSAC*
MODAT*
PIÉTRI-GIRAUD*
RIVES-BLANQUES



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
(SAINT-JACQUES D'ALBAS)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(LA VERNÈDE)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
(Philippe NUSSWITZ*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château PENIN


Un domaine de 40 ha de vignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus. C'est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sables rouges et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l’épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne. Très beau Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2012, issu de vignes de Merlot, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, parfumé et typé. Le Bordeaux Natur rouge 2012, un vin vinifié et conservé sans ajout de soufre, est une nouvelle fois très fruité et très agréable, à prévoir sur des magrets à la braise. Le Bordeaux Supérieur Grande Sélection est un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau. Joli Bordeaux blanc Château Penin 2012, de robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits jaunes et les fruits secs.  Goûtez le Saint-Émilion Grand Cru Château La Fleur Penin 2011, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, vignes âgées de 35 à 70 ans, petite propriété de 2,5 ha achetée en 2011, typé, complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices.

Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Télécopie :05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaupenin.com

Domaine BONNARD


Un domaine familial de 8, 40 ha, répartis sur plusieurs types de sols de l'appellation. Les parcelles les plus âgées sont sur silex, les autres sur des marnes kimméridgiennes ou des argilo-calcaires.   Vous aimerez leur Pouilly-Fumé Domaine de Congy 2013, au nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), très bien équilibré, parfumé, aux notes persistantes d’amande fraîche et de pêche blanche. Beau Pouilly-Fumé Vieilles Vignes 2012, ample et persistant, au nez de lis et d’amande, rond, de bouche parfumée et intense. Le Pouilly-Fumé cuvée Les Galfins 2013, de robe pâle, brillante et limpide, mêle la fraîcheur à l’élégance, tout en délicatesse d’arômes, où l’on retrouve des nuances de citron. Joli Pouilly-sur-Loire 2013, qui fleure bon son cépage Chasselas.

Christophe Bonnard
Domaine de Congy
58150 Saint-Andelain
Téléphone :03 86 39 14 20
Télécopie :03 86 39 10 79
Email : c.bonnard@cerb.cernet.fr
Site personnel : www.domainebonnard.winealley.com

Eugène RALLE


Même propriétaires que Pierre Arnould. Tradition, qualité et famille sont les trois principales valeurs de ces deux Maisons. En effet, le Champagne Eugène Ralle fût créé en 1925 par le grand-père, qui transmis tout son savoir-faire et sa passion à son petit-fils Pierre Arnould, qui créa sa propre marque en 1955. Vous aimerez ce Champagne Millésime 2008, tout en saveurs, tout en bouche (connotations de petits fruits macérés, d’épices...), au nez subtil, de bouche pleine, d’une jolie persistance. Dans la lignée, cette cuvée E.R. tête de cuvée, un grand Champagne dense et raffiné, très fin, qui sent le tilleul et la pêche blanche, alliant distinction et charpente, intense et vif, harmonieux, ample et parfumé au palais, aux notes d’agrumes typiques en finale. Le Brut Grand Cru Réserve (75% Pinot noir et 25% Chardonnay, dosage liqueur 1%), très bien dosé, aux notes de fleurs et de fruits (abricot, pêche), très élégant, de belle robe, classique et intense, d’une grande harmonie au palais, une cuvée très charpentée mais très fine, parfaite sur une langouste, par exemple. Très savoureux Champagne rosé, pur Pinot noir, tout en fraîcheur aromatique, avec des notes de fruits frais (fraise, mûre) et de violette, qui allie saveur et distinction. Leur Ratafia est un délicieux apéritif à base de vin.

Nathalie Arnould
1, rue Gambetta
51360 Verzenay
Téléphone :03 26 49 40 12
Télécopie :03 26 49 44 40
Email : arnould-ralle@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-eugene-ralle.com

DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999. Il s'est lancé dans l’aventure viticole en 2004 avec 2,53 ha de vignes, installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques... Beau Bordeaux Supérieur cuvée Azur 2009, médaille d'Argent au concours Expression des vignerons bio d'Aquitaine, cuvée spéciale de Merlot, très parfumé, harmonieux, un vin où la souplesse prédomine, tout en nuances, aux tanins fondus. Le Bordeaux Supérieur 2009 (80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon), aux notes de fruits rouges mûrs (griotte, framboise) et d’épices, de bouche riche, tout en saveurs, un vin charnu et charpenté, déjà charmeur mais de bonne garde. Le 2008 (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, issu d’un élevage mesuré en barriques, un vin produit en toute petite quantité (seulement 2000 bouteilles), a reçu la médaille d’Argent au concours des vins Bio Amphore 2011, un vin harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, de très bonne évolution. On savoure également ce Bordeaux Supérieur 2006, puissant et complexe, très harmonieux, charnu, aux nuances de mûre, de girofle et d’humus, tout en distinction, qui poursuit sa belle évolution, et le Bordeaux Supérieur cuvée des Mille et Une Nuits 2005, classique de ce grand millésime chaleureux, un vin riche, au nez intense, de couleur profonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et bien fermes à la fois.

Jean-François Moniot
23, route de Coutras
33910 Saint-Denis-de-Pile
Téléphone :05 57 74 22 22 et 06 08 05 62 47
Télécopie :05 57 84 55 40
Email : lentredeuxmondes@vinsdusiecle.com
Site : lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr


> Nos dégustations de la semaine

GALLIMARD Père & Fils


Quelque 10 ha pour ce vignoble familial qui élabore du Champagne depuis 1930. Des vignes toutes situées sur le terroir des Riceys. Culture et vinification se font dans le respect de la tradition champenoise, avec l’aide des techniques modernes. vignes de 3 à 40 ans, cultivées en lutte intégrée.
Ce Champagne cuvée Prestige Millésime 2006, au nez tout en persistance (agrumes, fruits secs), est un Champagne franc, ample, d’une belle élégance, de mousse abondante, très bien dosé, alliant charpente et finesse, qui conjugue délicatesse et richesse des arômes, tout en bouche (17 € environ, il les vaut largement). La cuvée de Réserve, médaille d’Or Mondial Bruxelles 2011, de jolie robe dorée, est un vin d’une belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, aux notes de tilleul et d’agrumes, de bonne bouche (13,50 €), est tout aussi séduisante, sentant bon le genêt. Le rosé brut est de jolie robe, au nez subtil et persistant, de jolie mousse, aux arômes de fraise, de bouche souple avec des nuances crémeuses et persistantes. Excellente Grande Réserve Chardonnay brut, au bouquet fin, discrètement citronné, qui exhale des senteurs légères végétales et fleuries de tabac blond et de feuille de thé, de bouche acidulée et élégante (15,50 €). Il y a aussi ce Champagne cuvée Quintessence brut, une cuvée vieillie en fûts de chêne, médaille d’Or Chardonnay du Monde 2010, un vin ample, de jolie bouche persistante dominée par la pêche et le pain grillé, intense et complexe, élégant, de mousse fine et crémeuse (20,50 €).

Didier Gallimard
18-20, rue Gaston Cheq - Le Magny
10340 Les Riceys
Tél. : 03 25 29 32 44
Fax : 03 25 38 55 20
Email : champ.gallimard@wanadoo.fr
www.champagne-gallimard.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Patrick BARC


Un Domaine familial de 20 ha, situé en coteau. Le vignoble est composé à 98% de cépages rouges (100% Cabernet Franc) et 2% de cépage blanc (100% Chenin), âge moyen des vignes entre 10 et 40 ans. Les vieilles vignes sont exceptionnellement âgées de 50 et 100 ans. Une culture menée en lutte raisonnée au niveau des traitements, des désherbants, les vignes sont travaillées entre les rangs. Les vendanges sont mécaniques depuis 1984, la vendange est triée afin de garder les meilleurs fruits.
“Le Clos de la Croix Marie est situé sur un coteau et surplombe la rive gauche de la Vallée de la Vienne, précise Patrick Barc. Cette propriété renferme un trésor du patrimoine depuis plusieurs siècles. On y découvre la présence de vieux pressoirs des XIV et XVe siècles dans l'une des caves. Ils attestent du travail de la vigne et du vin en ces lieux, des actes anciens datant de 1828 y ont été retrouvés, montrant que la propriété portait déjà le nom de Clos de la Croix Marie. Une autre curiosité intéressante se trouve dans la cave de vieillissement. Il s'agit d'un foudre de 75 hl au milieu de barriques et de foudres de chêne. Ils servent traditionnellement à un passage systématique de 6 à 8 mois en fûts et permettent d'obtenir des vins généreux et très aromatiques qui se bonifient au vieillissement.”
On est bien au sommet avec ce Chinon Clos de la Croix Marie Vieilles vignes 2012, issu de très vieilles vignes et d’un élevage 9 mois en foudres bois, de belle robe grenat, très équilibré, aux arômes d’épices et de violette, un vin de bouche ample. Beau Chinon Clos de la Galvauderie 2011, vignes de 30 ans et un élevage en foudres bois de 3 à 6 mois, aux senteurs persistantes où s’entremêlent les fruits macérés et l’humus, est un vin corsé, aux tanins fermes, mûrs et très équilibrés. Le Chinon cuvée Plaisir 2010, présenté dans une bouteille lourde avec une belle étiquette métal avec relief, de bouche harmonieuse, ronde et mûre, est un vin dominé par des notes de réglisse, finement tannique. Excellent rapport qualité-prix-typicité.  

Clos de la Croix Marie
37500 Rivière
Tél. : 02 47 93 02 24 et 06 83 33 16 87
Fax : 02 47 93 99 45
Email : contact@vinsduclosdelacroixmarie.com
www.vinsduclosdelacroixmarie.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château CERTAN de MAY de CERTAN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Historiquement, le nom du Château est celui d’une grande famille écossaise, installée en France dès le Moyen Âge, et à Pomerol à la fin du XVIe siècle. La noblesse de cette famille lui permit d’obtenir le fief de Certan par ordonnance royale. Selon les archives locales, la propriété fut la première à être autorisée par le roi à pratiquer la culture de la vigne à Pomerol. Le domaine fut ensuite partiellement morcelé sous la Révolution, et repris par la famille Barreau-Badar en 1925. Le Château est situé au sud-est du (très) fameux plateau de Pomerol, les 5 ha de vignes très anciennes se trouvant plantées sur ce terroir argilo-siliceux qui produit les meilleurs crus de l’appellation. Le vin (2/3 de Merlot, 1/3 de Cabernet franc) est élevé de la façon la plus traditionnelle : une récolte manuelle à parfaite (et tardive) maturité, des fermentations à l’ancienne, lentes et longues, un vieillissement de 20 mois en fûts de chêne, dont 80% renouvelés chaque année..., pour seulement quelque 24 000 bouteilles, et moins selon les millésimes. Certan de May de Certan est un très Grand Cru extrêmement charmeur, puissant, charnu, d’une structure de “cathédrale”, d’une grande élégance, très riche en arômes avec cette note de truffe fraîche caractéristique.
“Nous cultivons en Terras Vitis, explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Par exemple, le millésime 2012 n’a pas été une année facile. Cependant, à Pomerol, sur nos terroirs, nous avons été chanceux. Il a fallu être vigilant toute l’année jusqu'à la vendange. Nous avons eu une belle fin du mois d’août et un mois de septembre très propice, et cela a permis de parfaire la maturité. J’ai même décidé d’avancer la date de vendange de trois jours car les raisins étaient parfaitement mûrs. À l’élevage, les Vins me surprennent, ils seront très intéressants à déguster après quelques mois en barriques, ils ont un très bon taux d’alcool, beaucoup de charme, ils sont très prometteurs.
Le 2010 est un très grand millésime avec beaucoup de matière, d’opulence, de puissance, des arômes très prononcés, un vin d’un très joli potentiel de garde. Le 2009 est plus structuré que le 2008 et un peu moins que le 2010 qui a une telle ampleur ! C’est un très joli vin avec du charme mais aussi de la puissance. Le 2008 est un vin un peu plus charpenté que le 2007, à la belle robe très profonde. Il est très séduisant par ses notes de fruits rouges, de torréfaction, de chocolat, ce sont les arômes typiques de notre terroir que l’on retrouve dans tous nos Vins. Les rendements étaient très faibles (28 hl/ha). Le 2007 est un vin aimable, d’une jolie structure, il a une très belle robe rouge profond, c’est un vin qui n’a pas trop de puissance mais vraiment beaucoup de charme, avec une jolie finale qui glisse, très douce, et séduit par ses notes de fruits rouges, de café torréfié apportées par le bois, puis des notes de cacao persistantes en finale.
Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité.
Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre. Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l’appellation. Notre Lussac Château Poitou vieillit en barriques 12 mois, ce qui lui donne une belle aptitude de garde. Je tiens à valoriser mes Vins qui sortent toujours parmi les premiers en dégustation à l’aveugle. Je pars du principe que dans le temps les bons Vins se vendent toujours, donc mon objectif reste toujours la qualité. Je vais présenter ce vin en bouteilles lourdes, changer l’étiquette, des efforts qui soulignent la qualité des Vins.”
Vous allez aimer ce grand Pomerol 2012, qui allie puissance et distinction, parfumé, charpenté, un vin d’une jolie concentration, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, de bouche ample et très élégante. Splendide 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse. “Le 2011 a été un millésime un peu particulier par ses températures fluctuantes, caniculaires presque, en avril, puis plus fraîches en juillet, poursuit Jean-Luc Barreau. Cela pouvait être déstabilisant, mais nous sommes habitués à anticiper et, grâce à tout le travail réalisé en amont à la vigne et à notre expérience nous avons obtenu le meilleur. La maturité a été longue à arriver mais, ensuite nous avons su parfaitement tirer partie de la vendange. Sur le plateau de Pomerol, c'était homogène, tout s'est rééquilibré et nous n'avons vendangé que les beaux raisins mûrs en étant très vigilants sur la table de tri. C'était vraiment un millésime à vendanger à la main, un vrai millésime de vigneron, nous sommes passés pas loin de la catastrophe, et avons eu la chance d'avoir de belles conditions climatiques à la fin de l'été.”
Très grand Pomerol 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Exceptionnel 2009, de belle couleur profonde, nez fruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale, encore fermé, bien sûr.
Superbe 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin riche et complet. “Pour le 2008, raconte Jean-Luc Barreau, j’avais vendangé tard, les 4 et 6 octobre pour le Merlot et le 11 au matin pour le Cabernet franc et l’après-midi par le Cabernet-Sauvignon. La maturité s’était beaucoup accélérée à partir du 15 septembre, nous avons eu des journées chaudes et, grâce à nos très faibles rendements (32 hl/ha), nous obtenons une très belle qualité. Nous avions moins de décalage de maturité par rapport au 2007. Depuis six ans, nous travaillons en agriculture raisonnée et avons le label Terra Vitis. Nous avons été très vigilants durant tout l’été car nous ne traitons pas n’importe comment, c’est très précis et contraignant. Nous avions pris la précaution de ne pas trop extraire et, malgré cela, la couleur est très foncée, preuve d’une belle maturité. Nous avions des taux d’anthocyanes très élevés, supérieurs au 2007. J’avais commencé ma vinification tout en douceur, privilégiant des remontages fréquents et très courts (7 à 8 remontages par jour 4 à 5 minutes). Notre équipement en remontage automatique, avec thermorégulation, permet plus de souplesse et de précision.”
Le 2007, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, vraiment réussi, un vin qui allie ampleur et souplesse. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde, à boire avant le 2005.
Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse, corsé et typé. Le 2003 est un grand vin, racé, d’une belle couleur grenat, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière, de garde. Le 2002 est remarquable, très typé, très corsé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.
Famille Barreau

> Les précédentes éditions

Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013

 



BOURDAIRE-GALLOIS


Château BROWN


Jean-Marie NAULIN


PIPER-HEIDSIECK


Domaine STOEFFLER


Pierre ARNOULD EARL


Domaine du GRANIT DORÉ


Château de PIOTE


Domaine de la PALEINE


Château BOURSEAU


LABBÉ et Fils


Château NOZIÈRES


Domaine François BERTHEAU


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Domaine Vincent BACHELET


COULY-DUTHEIL


Domaine de la TOURLAUDIÈRE


Domaine de la CHAISE


Domaine de TERREBRUNE


Château MIRE-L'ÉTANG


Vignoble André HARTMANN


BORDEAUXTHÈQUE


Château CLAUZET


GODINEAU Père et Fils


VIEUX CHATEAU des ROCHERS



CHATEAU REDORTIER


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE DU CHALET POUILLY


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU TOULOUZE


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


DOMAINE DE BELLEVUE


CHÂTEAU FILLON


CHATEAU FABAS


CHATEAU DU MASSON


CHATEAU DE LA BRUYERE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales