Terroirs Et Millesimes

Edition du 04/04/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
JURA PLAISANCE
MAISON BLANCHE
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
CORBIN
FRANC-BAUDRON
MOULIN DU JURA
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
GUIBOT
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE
BRANDA
LA GRAVE LES ROCHERS

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
La CLAYMORE
LA PERRIÈRE
MUNCH
HAUT-PIQUAT
LA JORINE
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(BEL AIR*)
ROC DE BOISSAC
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(VIEUX-BUSQUET)

> Nos coups de cœur de la semaine

ChâTeau de CREZANCY


“Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques”, dit-on ici, comme le faisait Balzac. Un vignoble d'environ 13 ha, composé d'une partie de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les terres blanches, appelées "grosses terres" de composition argilo-calcaire qui se trouvent sur les collines les plus élevées, et d'une partie en caillottes, des sols très pierreux et calcaires. Superbe Sancerre blanc 2015, tout en suavité, ample en bouche, harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, avec, toujours, une note de fraîcheur très séduisante au palais. Le Sancerre rouge 2014, de couleur rubis sombre, charnu, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, est un vin comme nous les aimons, de bonne structure, tout en bouche. Excellent Sancerre rosé, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois.

Jean-Marc et Nicolas Chevreau
4, chemin de la Noue - Le Bourg
18300 Crézancy-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 04 77 et 06 37 44 61 67
Télécopie :02 48 79 44 17
Email : chateaudecrezancy@gmail.com

Domaine BARON de L'ECLUSE


Ici, les vignes ont deux types de sous-sol : des schistes de l'ère primaire pour 4 ha, orientés à l'est et au sud, qui donnent la structure charpentée du vin; et une arène granitique pour un ha environ, sud-ouest, qui apporte fraîcheur et fruité. L'âge moyen est de 60 ans, limitant naturellement le rendement. L’exploitation de 5,5 ha, plantée en Gamay, est située sur le Mont Brouilly. Son exposition sud-est offre un panorama exceptionnel sur la plaine de la Saône, face à la chaîne des Alpes. Jean-François Pegaz, 5e génération, a repris le flambeau depuis 2013. “En raison des fortes pentes, nous travaillons manuellement, et adaptons la protection du vignoble à partir de l'observation des insectes présents dans l'écosystème viticole. Selon le millésime, un égrappage peut être pratiqué avec des fermentations longues (10 à 15 jours). Voici une démonstration de ce type de vinification: une macération carbonique conserve le fruit et les arômes, tout en gardant la puissance du terroir. La maîtrise des températures donne des vins à forte personnalité avec un côté épicé. Les vins passent l’hiver au froid, en cuves, afin de se clarifier et de se stabiliser.” Jean François Pegaz met sur le marché cette année ses trois cuvées : L’Écluse, Les Vieilles Vignes et Les Garances, en 2014 et 2015. “Le 2016, nous dit-il, est le produit d'une superbe récolte, de beaux raisins, une belle couleur, un bel équilibre, une belle structure, c'est vraiment un millésime parfait pour un vigneron. Au vu d'une année complexe, il rejoint les 2015 et 2014. Une quatrième cuvée 2016, L’Heronde, issue d'une nouvelle parcelle de Côte de Brouilly rejoindra les 3 autres en 2018.” Superbe Côte de Brouilly Vieilles Vignes 2015, âge moyen de la vigne de plus de 70 ans, élevage de 8 mois en cuves puis 18 mois de conservation en bouteilles avant mise en vente, typé, aux notes de griotte, un beau vin mêle souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré, de bouche charnue et parfumée. Le Côte de Brouilly Les Garances 2014, issu d’une parcelle d’un seul tenant de plus de 80 ans, élevé 14 mois en fûts, est charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, tout en nuances avec des notes de griotte et de cannelle, un vin qui poursuit sa belle évolution. Joli Côte de Brouilly L’Ecluse 2015, aux tanins fermes et ronds à la fois, de bonne bouche, coloré, où dominent les épices et les pruneaux. Festival Beaujolais en scène et en musique, en août sur l’amphithéâtre en pierre, du Domaine Baron de l’Ecluse. Gîtes sur place.

Jean-François Pegaz
Montée de l'Ecluse
69460 Odenas
Téléphone :06 40 57 19 94
Email : baron.delecluse2@orange.fr
Site personnel : www.barondelecluse.com

Jean-Bernard BOURGEOIS


L’histoire débute en 1963, quand Jean- Bernard Bourgeois et son père Irénée plantent leurs premières vignes. L'exploitation s'est développée au fil du temps. En 2006, Céline et Jérôme, ses enfants, prennent sa suite. “Au cœur de la petite montagne de Reims, nos vignes sont réparties sur trois villages : Courmas bien sûr, mais aussi Jouy-lès-Reims et Coulommes-la-Montagne, à quelques kilomètres seulement. Nos plus anciennes parcelles ont été plantées en 1963 et 1964. Les sols sont à dominante marno-calcaire, mais nous avons par endroit des sols assez sableux, plus légers. Nous cultivons les trois cépages de la Champagne. Le Pinot meunier est le cépage le plus tardif et le plus rustique des trois. Il apporte fraîcheur et vivacité à nos vins. C'est le cépage majoritaire sur notre exploitation. Son cousin le Pinot noir est utilisé toujours en assemblage, il amène du corps et de la charpente aux vins. Le Chardonnay, cépage précoce, craint les gelées printanières tardives. Il se caractérise par des arômes fins et frais, une certaine acidité et une bonne prise de mousse. Il apporte finesse et élégance aux assemblages, mais peut aussi être utilisé seul dans le blanc de blancs.” Jérôme Bourgeois propose en 2017 le brut Tradition demi-sec, l'Extra Brut 2006, le brut Prestige, le brut Rosé et une nouvelle cuvée Irénée Vieilles vignes Blanc de noirs. “Le millésime 2016 a été le fruit d'une année compliquée, mais la qualité n'en a pas souffert, seule la quantité a été réduite.” Voilà bien un remarquable Champagne brut millésime 2006, ample, de belle robe brillante, mature et suave en bouche, tout en fraîcheur aromatique, avec ses notes d’agrumes et d’acacia, de mousse fine et très persistante, une cuvée qui allie saveur et distinction. Bel Extra Brut Millésime 2006, avec des arômes bien présents de fleurs blanches fraîches, de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse, un beau vin complexe, avec une finale persistante et raffinée. Le brut Prestige, de mousse onctueuse et très fine, aux notes de noix et de narcisse, est d’une très belle expression, alliant élégance et vinosité, comme le brut rosé, finement fruité. Excellent brut Blanc de blancs, de très belle teinte, au nez dominé par les fruits jaunes et les fleurs fraîches, de bouche intense. On continue avec la cuvée Irénée (vieilles vignes), puissante au nez, de bouche florale, qui associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale, et ce Champagne Tradition, qui mêle élégance et densité, aux connotations de fleurs d’acacia et de pomme, avec de la rondeur et ce qu’il faut d’acidité en finale.

Céline et Jérome Bourgeois
30, rue des Hauts Murs
51390 Courmas
Téléphone :03 26 49 21 79
Email : contact@champagne-jbbourgeois.fr
Site personnel : www.champagne-jbbourgeois.fr

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.

Jérôme et Alain Cailley
10/12, rue de la Ruade
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : chateautoulouze@vinsdusiecle.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

MOREL Père et Fils


Maison familiale depuis 5 générations, culture durable et raisonnée.
Excellent Champagne cuvée Gabriel, tête de cuvée pur Chardonnay, élevé pour partie en fûts de chêne, où toute la distinction du Chardonnay s’exprime, généreux et élégant, d’une grande complexité aromatique (brioche, pomme), intense au nez comme en bouche (25 € environ).
Le Champagne Millésime 2008, d’une grande finesse, puissant au nez, de bouche florale, associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale.
Goûtez le Champagne rosé de Cuvaison, développant des notes de petits fruits rouges bien mûrs, d’une jolie finale au palais, de bouche fraîche et fruitée, et le brut Réserve, qui mêle charpente et finesse, très bien équilibré, aux notes de brioche, avec des arômes de citron et de noix fraîche, de mousse élégante, associant saveur et distinction (16 €). Le Rosé des Riceys 2010, de belle teinte soutenue, est un vin de très bonne bouche, parfumé (prune, violette...), parfait avec une quiche.

Pascal Morel
93, rue du Général-de-Gaulle
10340 Les Riceys
Tél. : 03 25 29 10 88
Fax : 03 25 29 66 72
Email : morel.pereetfils@wanadoo.fr
www.champagnemorelpereetfils.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

POL ROGER


Une très grande Maison familiale champenoise (il en reste de moins en moins) qui a su traverser le temps sans se laisser prendre au jeu de la mode, et en s’offrant le luxe d’une régularité qualitative exemplaire.
“Nous sortons cette année les Vintage 2006, Blanc De Blancs 2008, Rosé 2008, Winston Churchill 2004, nous dit Hubert de Billy. Nous venons de terminer la rénovation des bureaux et comptons deux nouveaux membres du directoire, Dominique Petit, Chef de Caves, et Isabelle Gautier, qui est notre directrice administrative et financière, nous sommes maintenant quatre avec Laurent d’Harcourt. Nous avons une nouvelle chaîne de tirage et projetons des investissements dans la partie technique, notamment la construction d’un chai mais pas avant 2017, il y a certaines contraintes architecturales à respecter.
Exceptionnel Champagne cuvée Sir Winston Churchill 2004, Pinot Noir et Chardonnay, à l’effervescence persistante, nez de fruits secs, amande et de miel. L’attaque en bouche est fraîche, puis le vin se montre généreux sur une structure équilibrée, arômes d’agrumes mûrs. La finale, d’une belle longueur, est empreinte de notes beurrées et fruitées (mirabelle, fruits à chair blanche et jaune). Un Champagne d’une grande complexité, parfait sur des plats raffinés comme un filet de Saint-Pierre poché en sauce ou des raviolis de homard (218 €). 
Le Blanc De Blancs Vintage 2008 est vraiment exceptionnel : 100 % Chardonnay de la Côte des blancs. Couleur or pâle, cordon d’une grande finesse, au nez, où explosent des notes de pamplemousse, de rose et d’amande, qui annoncent la fraîcheur et la délicatesse du vin. Peu à peu, il libère des notes de fleurs blanches et d’abricot. Belle fraîcheur typique du 2008. Un Champagne superbement équilibré et structuré aux saveurs de pommes verte et d’agrumes suivies de notes beurrées et meringuées, finale d’une grande complexité très longue et persistante (90 €).
Le Vintage 2006, issu de 60% Pinot Noir, 40% Chardonnay, offre une robe or profond agrémentée d’une effervescence soutenue. nez intense et complexe, arômes de fruits à chair jaune, coing, pomme et de fruits secs. La bouche s’appuie sur une structure crémeuse, gourmande et équilibrée. Bonne fraîcheur persistante avec des notes d’amande et de zeste d’agrumes. Très belle structure qui transmet toute sa plénitude à ce Champagne d’une grande finesse (58 €).
Formidable brut rosé 2006, très fruité, très agréable à déguster au cours d’un repas, d’une délicatesse extrême, persistant au nez comme en bouche, très parfumé (rose, fraise, amande...), d’une très grande distinction (86 €).
Le Champagne brut Réserve, de très belle teinte, avec ce nez dominé par la pêche et les fleurs fraîches, est ample, à la mousse élégante, avec ces notes fruitées subtiles en finale, un Champagne opulent, d’une très belle expression (40 €). L’Extra cuvée de Réserve n’est pas en reste, exceptionnelle, au nez minéral dominé par les agrumes frais, intense en bouche, un vin savoureux et complexe au palais avec des notes d’amande et de tilleul. Quant à la cuvée Rich, 33% Pinot Noir, 34% Chardonnay et 33% Pinot Meunier, elle dévoile un nez gourmand, un Champagne raffiné, tout en arômes, avec cette pointe de fraîcheur persistante en bouche, aux nuances d’amande et de pêche (40 €), une référence comme la cuvée Pure, tout en fraîcheur d’arômes, avec ces notes d’agrumes et d’acacia, de mousse fine et très persistante, un grand vin où se conjuguent saveur et distinction (47 €).

Hubert de Billy et Laurent d'Harcourt
1, rue Winston Churchill
51200 Épernay
Tél. : 03 26 59 58 00
Fax : 03 26 55 25 70
Email : polroger@polroger.fr
www.polroger.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine GROS Frère et Soeur


Au sommet. Le Domaine est né du partage de la succession de Louis Gros en 1963. A l’origine, le Domaine a réuni, dans la maison familiale, l’héritage de deux de ses quatre enfants, Colette et Gustave. A la mort de Gustave en 1984, Bernard Gros, leur neveu, prend la relève aux côtés de Colette. Bernard replante successivement toutes les parcelles. Il augmente de 12 ha le domaine en créant sur le hameau de Concoeur et Corboin (sis au-dessus de Vosne- Romanée), une parcelle en appellation Bourgogne Hautes-Côtes de Nuits en vigne haute (9 ha en Pinot Noir, 3 ha en Chardonnay). Depuis 2012, Vincent a rejoint la famille sur l'exploitation.
On a ici pour vocation d’élaborer des vins en respect du terroir tout en conciliant le meilleur de la modernité. La propriété compte aujourd’hui 20 ha de vignes répartis en 8 appellations.
Splendide Grand-Échezeaux Grand Cru 2011, charnu, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de fruits cuits (cerise, myrtille), d’une belle ampleur en bouche, un grand vin, de très belle évolution. Le Clos Vougeot Musigni Grand Cru 2012 est complet, de robe pourpre, associant charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de grande évolution. Succulent 2011, aux arômes de fruits noirs surmûris, avec des connotations persistantes d’épices, de poivre et d’humus, dense, de couleur soutenue, riche au nez, un grand vin complexe et puissant, gras et fondu, de garde.
Superbe Richebourg Grand Cru 2012, un vin volumineux et persistant en bouche, de couleur intense, très parfumé (griotte, mûre), finement épicé, très charpenté, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois macérés, de belle évolution. Le 2010 est très exceptionnel, de grande race, avec des arômes de fruits surmûris, de cannelle et de poivre, au nez intense, un vin tout en bouche, ample, soyeux, harmonieux, de très grande évolution. Le Grand-Échezeaux Grand Cru 2010 n’a rien à lui envier, charnu et très parfumé, de robe pourpre sombre, aux senteurs de fruits noirs avec des notes de grillé, de garde. L’Échezeaux 2012 est très typé, un vin avec beaucoup de matière, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges séchés, de musc et de réglisse. Le Vosne-Romanée 2012, un vin gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, associe puissance et distinction, avec ces nuances de griotte confite et d’humus, de très bonne évolution. Excellent Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits rouge 2012, de belle robe intense, un vin aux tanins soyeux, solide, tout en bouche. Goûtez le Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits blanc, finement bouqueté, intense au nez comme en bouche, alliant vivacité et suavité, très aromatique.

6, rue des Grands-Crus
21700 Vosne-Romanée
Tél. : 03 80 61 12 43
Fax : 03 80 61 34 05
www.domaine-gros-frere-et-soeur.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015

 




SCEA CHATEAU CAILLIVET


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU MONT REDON


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


MAISON MOLLEX


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHARLES SCHLERET


H. DARTIGALONGUE ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales