Terroirs Et Millesimes

Edition du 02/08/2016
 

BESTHEIM

Tradition

BESTHEIM

Le “B” stylisé est le fil conducteur et identitaire de la maison Bestheim, afin d’obtenir une reconnaissance optimale. Ces évolutions portent sur la capsule qui passe en aluminium, le bouchon marqué du logo, les bouteilles Réserves et Médaillées sont désormais en bouteilles marron dite “feuille morte”, des étiquettes adhésives au papier haut de gamme sont verticales afin de mettre la bouteille en valeur. L’objectif avec ce nouvel habillage est d’apporter plus de lisibilité et d’élégance. Autre information à souligner enfin, la gamme Réserve est rebaptisée Classic.


En janvier 2015, nous avons fait une fusion amicale entre voisins, mariage réussi entre la Cave de Kientzheim-Kaysersberg et Bestheim : cela induit une restructuration qualitative du vignoble mais aussi humaine. La recherche d’approvisionnement de qualité, toujours délicate, a conduit à ce mariage, qui nous a apporté de prestigieux Grands crus comme le Schossberg et le Furstentum, ainsi que de nouveaux clients à l’export. Bestheim est le premier opérateur alsacien avec 1380 ha et 491 familles d’adhérents. La marque vend 15 millions de bouteilles par an et exporte 33% de sa production dans plus de 20 pays. Cette union a renforcé des positions déjà bien acquises et tournées vers l’excellence de sa production et la pertinence économique de son modèle. La finalité de Bestheim est d’affirmer son statut de marque référente du vignoble alsacien. Cette fusion est une nouvelle aventure, ajoute Thierry Schoepfer, après avoir investi il y a peu, 20 millions d’euros dans une nouvelle cave ultra performante sur le site historique de Bennwihr, nous ajoutons à notre palette de beaux terroirs particulièrement prisés et des Grands Crus à notre gamme.”

   

BESTHEIM

Directeur général : Thierry Schoepfer
3, rue du Général de Gaulle
68630 Bennwhir
Téléphone : 03 89 49 09 29
Télécopie : 03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com

Site : www.vinsdusiecle.com/bestheim




> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BEAUREGARD



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
PETITE CROIX
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE*
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (LP)
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS
ARNAUDS (LP)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)
DE SALES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château LAFLEUR du ROY


Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place les vins des Châteaux Dubost au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec. Ce Pomerol 2013, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Beau 2012, aux tanins mûrs mais bien présents, est à la fois riche et souple, d’une belle finale, avec des nuances de prune et de truffe. Le 2011 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Le 2010 est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d'humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques. Le 2009 est chaleureux, aux notes de framboise cuite, d’humus et de réglisse. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

Dubost et Fils
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie :05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr

Château BATAILLEY


C’est un grand Pauillac classique, 70% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, 2% Petit Verdot, 3% Cabernet franc, vignoble de 57 ha, sur sol de silice et de grave, âge des vignes de 40 ans, fermentations 15 à 20 jours, élevage : 16 à 18 mois (55% de barriques neuves)... On le voit avec ce Pauillac GCC 2012, 70% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, 3% Cabernet franc et 2% Petit Verdot, très jeune, bien sûr, de couleur pourpre, au nez où s’entremêlent des notes de cannelle et de fruits macérés, un vin riche, d’une belle longueur, avec ce léger goût fumé très typique, d’une base tannique imposante, qu’il faut laisser se fondre. Remarquable 2011, structuré, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ces tanins savoureux, un vin légèrement poivré en finale, généreux. Superbe 2010, tout en couleur et en matière, très typé, gras, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de griotte, de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, qui mérite de la patience pour en profiter pleinement. Dans la lignée, le 2009, de teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, charnu comme il le faut, classique et savoureux, d’excellente bouche. “Le 2009 est un très grand millésime, me dit Philippe Castéja, je ne suis pas le seul à le dire, quel que soit la rive, en blanc ou en rouge. Nous avons connu d’excellentes conditions climatiques durant tout le cycle végétatif, et cela nous a permis de faire des vins de très grande qualité. Le 2010 est dans la même lignée mais, la fin d’été et le début d’automne ont été un peu plus compliqués, ce sont de très bons vins mais nous n’avons pas la même homogénéité qu’en 2009. Il y a des propriétés qui ont d’ailleurs mieux réussi le 2010 que le 2009, en tous cas ce sont deux très grands millésimes. Ce qui caractérise ces grands millésimes, c’est ce que tout est bon, sans exception. Si je faisais une classification entre les derniers millésimes, je dirais que le 2009 est exceptionnel, le 2010 un très bon millésime et le 2011 promet d’être un bon millésime. En effet, le 2011 possède un très bon potentiel mais c’est moins homogène. Cela dépendra de la façon dont les propriétaires auront travailler leurs vignes... Ce n’était pas un millésime facile à faire, il fallait l’aide des œnologues, alors qu’en 2009, tout était aisé.” Très beau 2008 qui mêle structure et velouté en bouche, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux senteurs de fruits macérés et d’épices, un beau vin de garde. Le 2007 est l’un des plus beaux vins du Médoc à déboucher actuellement, de robe pourpre intense, ample, complexe, est un vin structuré, avec une belle richesse d’arômes où dominent les épices, d’une longue finale avec des senteurs secondaires de fruits cuits. Le 2006 est un grand vin concentré, riche, de couleur grenat soutenu et intense, de très bonne structure, avec ce nez de fruits surmûris, de truffe et de poivre, très réussi, de garde. Le 2005, au charnu bien caractéristique, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, bien corsé comme il se doit, d’une belle palette aromatique (fruits mûrs, sous-bois, épices), un vin de garde. Le Pauillac GCC Château Lynch-Moussas 2012, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlot, structuré, très élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonne garde. Excellent 2011, typé, de couleur intense, ample et parfumé, de petits fruits cuits et de cuir, corsé en bouche, est un vin charnu, ferme et persistant en bouche, de très bonne évolution. Le 2010, charpenté, intense, riche, très bien élevé, au nez de myrtille, de violette et d’épices, gras, mêle puissance et distinction. Vous apprécierez également ce Pauillac Château Haut-Bages Monpelou Cru Bourgeois 2012, 68% Cabernet-Sauvignon, 26% Merlot, 5% Cabernet franc et 1% Petit Verdot, riche et fondu à la fois, de robe grenat soutenu, parfumé et persistant, aux tanins riches, très équilibrés, un vin corsé qui poursuit son évolution. Le 2011 est de bouche pleine, aux senteurs de fruits des bois macérés et de fumé, que l’on retrouve en bouche, puissant et savoureux, aux tanins amples. Le 2010, aux nuances fruitées et giboyeuses, est un beau vin complet, avec des tanins denses et harmonieux, d’excellente garde. Le Haut-Médoc Les Hauts de Lynch-Moussas 2012, 62% Cabernet-Sauvignon et 38% Merlot, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, riche et savoureux en bouche. Le 2011 est de belle robe soutenue, ample, aux connotations de violette, de fraise et d’humus, de très bonne garde. Il y a également le Haut-Médoc Cru Bourgeois Château Haut-Madrac 2012, 55% Merlot et 45% Cabernet-Sauvignon, charnu, riche en couleur, aux tanins savoureux, au nez intense de fruits cuits (fraise des bois, mûre) et d’humus, un vin qui commence à peine à s’ouvrir.

Philippe Castéja

33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 01 13 et 05 56 00 00 70
Télécopie :05 57 87 48 61 et 05 57 87 60 30
Email : phcasteja@borie-manoux.fr
Site personnel : www.borie-manoux.com

Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Un vignoble de 12 ha (7,7 ha en Montagne), sur un terroir graveleux, 80% de Merlot, 20% de Cabernet-Sauvignon, élevage de 18 mois, dont 55% en barriques, le reste en cuves ciment. Vous apprécierez ce Montagne-Saint-Émilion 2012, typé, au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), un vin de bouche très équilibrée et persistante, chaleureux comme on les aime, d’une grande richesse aromatique au palais (mûre, épices). Beau 2011, intense, charnu, velouté, avec des notes subtiles de sous-bois et de pruneau, aux tanins fermes mais souples. Le 2010, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des nuances de petits fruits rouges mûrs et de réglisse, d’excellente évolution comme le 2009, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, un vin charnu, généreux, épicé en bouche, avec de la matière, des tanins mûrs. Le 2008, où dominent le pruneau et les épices, associe souplesse et structure, volumineux, bien typé, de garde comme en atteste le 2006, charnu, avec des arômes d’humus et de groseille, gras et persistant en bouche, aux tanins fins et mûrs, un vin riche en couleur, bien charpenté. Goûtez également le Lalande-de-Pomerol Château Chagniasses 2011, très aromatique, avec ces notes subtiles et intenses d’humus, de petits fruits rouges surmûris et d’épices, de robe pourpre, bien marqué par ce millésime bien soyeux.

Vignobles Carrère
9, route de Lyon - Lamarche D 1089
33910 Saint-Denis-de-Pile
Téléphone :05 57 24 31 75
Télécopie :05 57 24 30 17
Email : vignoble-carrere@wanadoo.fr

CAVE DRUSSE NATHALIE ET DAVID


Un domaine de 21 ha. Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. Nous n'utilisons plus de désherbant chimique dans nos vignes, précisent-ils, qui sont enherbées entre les rangs et travaillées en surface aux pieds. Très classique du millésime, ce remarquable Saint-Nicolas-de-Bourgueil Vieilles vignes 2013, terroir argilo-calcaire, est un vin où dominent la structure et la finesse, aux notes de truffe et de fraise des bois, de jolie robe, typé, de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, de garde. Le 2012 est particulièrement réussi dans ce millésime capricieux, charnu, aux tanins bien présents, harmonieux, un vin ferme et soyeux à la fois, avec une bouche souple et persistante. Le 2011 est de belle robe grenat, charnu, très équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins soyeux. Leur autre Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Graviers 2013, élaboré sur des terroirs de silex et de sable, est riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, tout en bouche, de robe grenat, finement épicé. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil rosé 2013, assez rare, est aussi une réussite, avec ce nez de pivoine, franc et friand. Excellent Bourgueil Leroy de Restigné 2013, marqué par son sol de tuffeau, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois). Accueil gratuit pour les camping-caristes adhérants à France Passion ou autres. 


1, impasse de la Villatte sur D35
37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
Téléphone :02 47 97 98 24
Email : drusse@vinsdusiecle.com
Site : drusse
Site personnel : www.drusse-vindeloire.com


> Nos dégustations de la semaine

L'ESTABEL CABRIÈRES


Créée en 1937, la Cave, atteint, aujourd'hui, une récolte moyenne de 20 000 hl pour 400 ha en production et 110 exploitations. Ici les sols se sont développés dans une région où la géologie est compliquée et de ce fait, ils sont de différents types : plus ou moins pierreux, plus ou moins argileux ou calcaires, avec ou sans fer, minces ou épais et aptes à retenir l'eau ou à être traversés par les racines des végétaux et de la vigne. Sur des sols peu épais, les racines de celle-ci peuvent s'insinuer dans les roches quand elles ne sont pas trop massives et aller chercher en profondeur un peu d'humidité...
Vraiment remarquable, leur Coteaux-du-Languedoc Cabrières Château Cabrières 2010, aux notes de cuir et de mûre, puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, d’une très jolie finale, est un vin qui se goûte particulièrement bien aujourd’hui.
Leur Languedoc Cabrières Estabel Grande Cuvée rouge 2013 alliant finesse et concentration, un vin riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez persistant (prune, griotte, cannelle), est un vin bien typé comme nous les aimons, très équilibré, d’excellente évolution. Dans la même gamme, le rosé, de robe brillante, au nez délicat d’agrumes et de fruits rouges, vivace comme le blanc 2013, parfumé avec des nuances de coing et de bruyère. Le Variations Cabrières rouge Maestro 2013, aux arômes puissants de fruits cuits, ample et structuré, aux tanins harmonieux, avec cette bouche aux accents de mûre et de violette.
On poursuit avec le Variations Cantate des Garrigues rouge 2013, tout en couleur, très aromatique, avec ces notes subtiles et intenses d’humus, de petits fruits rouges surmûris et d’épices, ferme (11 €), tout en bouche comme le Variations Champs des Cistes rouge 2013, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, qui est un vin d’une belle harmonie (12 €).
Excellent Château Cabrières rouge 2012 (fût de chêne), 85% de Syrah, 15% de Grenache, d’un beau grenat aux reflets violacés, est un vin puissant et charpenté avec des arômes très présents de framboise, de sous-bois et d’épices, aux tanins enrobés, à ouvrir sur une bécasse (15 €). La Bergerie de Cabrières rosé vin Bio 2014, avec cette bouche de fruits bien mûrs, est un vin bien marqué par ses cépages (pressurage direct des Cinsault 50%, Grenache 40%, Syrah 10%), très séducteur comme, la cuvée Fulcrand Cabanin rosé 2014 (médaille d’Or Paris), avec des notes d’orange et de mûre.
Goûtez aussi la Clairette Du Languedoc Cabrières cuvée Fulcrand Cabanon blanc 2014, bien équilibrée, avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches (9 €), et ce Languedoc L’Estabel rosé (médaille d’Argent Paris), sec et suave à la fois, floral (9 €).

20, route de Fontès
34800 Cabrières
Tél. : 04 67 88 91 65
Fax : 04 67 88 00 15
Email : sca.cabrieres@wanadoo.fr
www.cabrieres.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château FOURCAS-HOSTEN


Les 46,67 ha de vignoble sont plantés pour 45% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc.
Le Listrac Médoc 2012 mêle finesse et richesse aromatique, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, de très bonne évolution. Les Cèdres d’Hosten 2012, plus souple, naturellement, se goûte bien, aux tanins mûrs et soyeux, plus facile à boire.

Renaud Momméja
5, rue Odilon Redon
33480 Listrac-Médoc
Tél. : 05 56 58 01 15
Fax : 05 56 58 06 73
Email : contact@fourcas-hosten.com
www.fourcas-hosten.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château GUIBOT


Brigitte, la fille d’Henri Bourlon, s’occupe maintenent de la propriété avec l’aide de son mari Éric Destouet. Vignoble de 10 ha, répartis à de 80% Merlot et 20% de Cabernet franc, avec une moyenne d’âge des vignes de 28 ans, élevage en barriques neuves pour 60% et de un vin pour 40%.
J’ai apprécié leur Puisseguin-Saint-Émilion Château Guibot La Fourvieille 2009, riche en couleur, où se mêlent la truffe, le poivre et la groseille, dense, aux tanins soyeux, bien charnu comme il se doit, épicé au palais.

Brigitte et Éric Destouet
9, Guibeau
33570 PUISSEGUIN
Tél. : 05 57 55 22 75
Email : vignobles.henri.bourlon@wanadoo.fr

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013

 



Eugène RALLE


ELLNER


Château NOZIÈRES


Jean-Claude et Didier AUBERT


LEGRAS et HAAS


Domaine des BOUQUERRIES


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Sylvain MOSNIER


Domaine La MEREUILLE


Domaine des MONTS LUISANTS


BARON-FUENTÉ


Château des BROUSTERAS


Jean-Marie NAULIN


Domaine Jean CHARTRON


Château LAFARGUE


Château FONROQUE


Château PANCHILLE



CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE ALARY


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE DU CHALET POUILLY


LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE GOURON


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE PIERRE GELIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales